Christophe Chazalon
Copyright © 2011. Tous droits réservés.

Essai de biographie d'un homme mystérieux

1921-1946: une enfance mystérieuse 

"Chris Marker me paraît un personnage fascinant, à ma connaissance unique au monde. Je ne connais personne qui puisse avoir à la fois ce sens des problèmes politiques contemporains, ce goût du beau, cette espèce de joie devant la culture et devant l'art, cet humour ; et qui arrive, lorsqu'il fait un film à ne se séparer d'aucune de ces tendances."1
ALAIN RESNAIS

Christian, Hippolyte, François, Georges Bouche-Villeneuve, plus connu sous le nom de Chris Marker, est né le 29 juillet 1921, à 10h du matin, à Neuilly-sur-Seine, France. Fils de Georges Hippolyte Bouche-Villeneuve, 38 ans, inspecteur des agences de la Région parisienne du Crédit Lyonnais, et de Jeanne, Marie, Henriette Villeneuve, trente ans, domiciliés à Paris, rue de Sèvres, 40, son acte de naissance sera donné le 1er août en présence de Paul Paquier, président des agences de la Région parisienne du Crédit Lyonnais, et Hippolyte Villeneuve, inspecteur général des Postes et Télégraphes, en retraite, officier de la Légion d'honneur.2
Les premières années de sa vie sont obscures et Marker lui-même a contribué à la confusion avec des informations douteuses (par exemple, certaines sources affirment qu'il est né à Oulan-Bator, capitale de la Mongolie, alors que d'autres suggèrent qu'il a peut-être combattu comme pilote d'avion de l'armée américaine ou parachutiste, ou encore, qu'enfant, il habita pendant deux ans à Cuba). Dans les années 1930, il étudie dans les quartiers chics de Neuilly, au Lycée Pasteur. Là, enseigne alors un jeune agrégé en philosophie appelé Jean-Paul Sartre, qui ne sera pourtant jamais son professeur. Marker s'y occupe, en tant qu'éditeur, du journal des étudiants du lycée Le Trait d'union. Il sera finalement licencié en philosophie dans le courant de la guerre. En 1941, il rejoind son père à Vichy, où il créé une nouvelle revue, La Revue français sous le pseudonyme de Marc Dornier. En décembre 1941, alors que le second numéro est à peine sorti de presses et que les Américains de leur côté sont entrés en guerre, Marker se rend en Suisse, puis entre dans la Résistance. En 1945, finalement, peu avant la Libération, il s'engage dans l'armée américaine. Colin McCabe donne à ce sujet quelques précisions: "He joined the Resistance for, in his words, “the adventure rather than the ideology,” and then the American Army when, for a brief period after the Battle of the Bulge (16 décembre 1944 - 25 janvier 1545), the Americans directed recruited Frenchmen. He fought right through to the end of the war, and one of his most treasured possessions was the signed letter from Eisenhower thanking him for his service."

Note
1 Guy Gauthier, "Entretien avec Alain Resnais", dans Image et Son, n° 161-162 (avril-mai 1963), p. 53
La biographie proposée ici a été écrite par Marcos Marino dans le cadre du cycle d'automne 2011 du Ciné-club universitaire de Genève intitulé   Coeur de chat. Si Chris Marker m'était conté.... Nous l'avons quelques peu modifiée, avec l'approbation de son auteur.
2 D'après une copie intégrale de l'acte de naissance, qui mentionne également son mariage et son décès.

Biographies de Chris Marker

En simplifiant un peu, on pourrait dire que pour l'essentiel, les biographies de Chris Marker ont toutes pour point de départ l'excellent travail de Kämper et Tode, dans lequel elles puisent directement ou indirectement, et plus ou moins généreusement.
Plusieurs numéros de revues ont été consacrés tout ou partie à l'oeuvre de Chris Marker, ainsi que des catalogues d'expositions. Un grand nombre a paru à l'occasion des rétrospectives post-mortem.
A noter, également, l'hommage de la Cinémathèque française "Chris Marker, en mémoire", où chacun, proches et admirateurs, peut déposer un témoignage.

On se référera peut-être, en premier lieu, à Immemory, où la vie de Chris Marker par Chris Marker.

Voici une liste non exhaustive pour poursuivre le voyage et la découverte d'un monde singulier et jamais indifférent:

  • en allemand:

Cliquez pour agrandir l'imageBirgit KAMPER et Thomas TODE (dir.), Chris Marker, Filmessayist, Munich: Institut Français / CICIM, 1997, 376 p. [ouvrage de référence absolument indispensable, même s'ils s'arrêtent à 1997! La bibliographie en fin de volume, "plagiée" sans complexe avec nombre de fautes et d'omissions dans Théorème 6, est remarquable!]


Cliquez pour agrandir l'imageDessislava THOMAS, Gegen den Filmriss: Chris Markers Essayfilme und Porträtfilme, Marburg: Tectum Verlag, 2009, 169 p.





Cliquez pour agrandir l'imageBarbara FILSER, Chris Marker und die Ungewissheit der Bilder, Paderborn (DE): Fink Wilhelm Gmbh + Co.Kg, 2010, 515 p.


  • en anglais:

Cliquez pour agrandir l'imageCatherine LUPTON, Memories of the Future, Londres: Reaktion Books, 2004, 256 p. [biographie anglosaxone parmi les meilleures sur le sujet]




Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'imageNora M. ALTER, Chris Marker Contemporary Film Directors, Urbana/Chicago: University Of Illinois Press, 2006, 232 p. [biographie introductive, intérêt moyen, à l'exception des traductions d'interviews en anglais en fin de volume]




Cliquez pour agrandir l'imageSarah COOPER, Chris Marker, Manchester: Manchester University Press, 2008, 224 p.






Cliquez pour agrandir l'imageGavin KEENEY, Dossier Chris Marker: The Suffering Image , Cambridge (GB): Cambridge Scholars Publishing, 2012, 302 p. [série de cours essais très fouillés, avec important travail bibliographique, avec quelques erreurs; 3ème partie de la "Saturn Trilogy". Mentionne chrismarker.ch p. 251.]




Cliquez pour agrandir l'imageSusan HOWE, Sorting Facts; Or, Nineteen Ways of Looking at Marker, Londres: New Directions, 2013, 63 p.




Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image[collectif], A Grin Without a Cat (cat. expo. Whitechapel Gallery), Londres (GB): Whitechapel Gallery, 2014, 136 p. [série d'essais, avec 2 textes de Chris Marker, traduits en anglais]




  • en espagnol

Cliquez pour agrandir l'imageNacho CAGIGA, CM retrato de Chris Marker a 24 imagenes-segundo, Valencia: Espejo de Venus, 1998, [80] p. [charmant petit ouvrage, plein de photos et d'extraits de textes de Chris Marker]




Cliquez pour agrandir l'image[collectif], Chris Marker: retorno a la inmemoria del cineasta, Seville: Centro Andaluz de Arte Contemporáneo / Valence: La Mirada, 2000, 120 p.




Cliquez pour agrandir l'imageMaría Luisa ORTEGA & Antonio WEINRICHTER, Mystère Marker
Pasajes en la obra de Chris Marker
, Madrid: T&B Editores, 2006, 322 p.




Cliquez pour agrandir l'imageShangri-la, n° 1 (octobre-décembre 2006), 84 p.
[comprend en particulier le commentaire de Sans soleil en espagnol]


Cliquez pour agrandir l'imageAntonia ESCANDELL TUR, Chris Marker y la Jetee la fotografia después del cine, Pedrola: Jekyll & Jill, 2013, 192 p.


  • en français:

Cliquez pour agrandir l'imageRaymond BELLOUR et Laurent ROTH, Chris Marker - A Propos du CD-ROM Immemory, Qu'est-ce Qu'une Madeleine?, Paris: Centre Georges Pompidou, 1997, 160 p.





Cliquez pour agrandir l'imageGuy GAUTHIER, Chris Marker, écrivain multimédia ou voyage à travers les médias, Paris: L'Harmattan, 2001, 224 p. [souvenirs d'un critique de cinéma appréciant, dès le débuts, le travail de Marker]




Cliquez pour agrandir l'imagePhilippe DUBOIS (dir.), Théorème 6, Paris: Presses Sorbonne Nouvelle, 2006, 196 p. [recueil d'articles sur des aspects du travail de Marker, nombre d'erreurs]




Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'imageEclipses: Chris Marker. Voyages en [immémoire], no 40 (2007), 180 p. [recueil d'articles sur des aspects du travail de Marker]






Cliquez pour agrandir l'imageAndré HABIB et Viva PACI (dir.), Chris Marker et l'imprimerie du regard, Paris: L'Harmattan, 2008, 310 p. [recueil d'articles sur des aspects du travail de Marker]





Cliquez pour agrandir l'imageArnaud LAMBERT, Also Known as Chris Marker, Paris: Le Point du jour, 2008, 296 p. ["biographie thématique" découpée en 22 thèmes des plus fouillés]





Cliquez pour agrandir l'imageAlexandre KA, L'Attrapeur d'images, Paris: Tanabis, 2009, 192 p.
[probablement la plus véritable biographie de Chris Marker. Un incontournable!]





Cliquez pour agrandir l'imageCoeur de chat. Si Chris Marker m'était conté, Genève: Activités Culturelles de l'Université de Genève, 2011, 72 p.
[vu que j'en suis l'éditeur, hum hum!]




Cliquez pour agrandir l'imageL'Avant-scène cinéma. Spécial Chris Marker, n° 606 (octobre 2013), 128 p.
[plusieurs textes et scénarios de Lettre de Sibérie, La Jetée et L'Ambassade]




Cliquez pour agrandir l'imageBref. Les constellations Chris Marker, n° 108 (octobre 2013), n/a p.






Cliquez pour agrandir l'imageEurope, n° 1014 (octobre 2013), n/a p.
[contient une lettre de Chris Marker et quelques textes critiques]







Cliquez pour agrandir l'imagePositif. Dossier Chris Marker, n° 632 (octobre 2013), 116 p.
[petit dossier intéressant surtout pour quelques lettres issues de la correspondance entre Kumiko Muraoka et Chris Marker, ainsi qu'un entretien avec Kumiko]




Cliquez pour agrandir l'imageVertigo. Chris Marker, n° 46 (octobre 2013), 128 p.
[indispensable essentiellement pour l'interview d'Inger Servolin qui décrit précisément l'aventure SLON-ISKRA, pour l'interview de Catherine Belkhodja qui relate sa relation avec Chris Marker et pour l'édition d'une brève correspondance au sujet du Train en marche]




  • en italien:

Cliquez pour agrandir l'imageBernard EISENSCHITZ, Chris Marker, Festival de Pesaro, Rome: Dino Audino Editore, 1996, 182 p. [nombreux articles traduits en italien pour chaque film et installations. Ouvrage incontournable!]




Cliquez pour agrandir l'imageIvelise PERNIOLA, Chris Marker o del film-saggio, Torino: Lindau, 2003, 270 p.






Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'imageViva PACI, Il cinema di Chris Marker. "Come une vivaio ai pescatori di passato dell'avvenire", Bologne: Hybris, 2005




  • en japonais (et anglais):

Cliquez pour agrandir l'imageMemories of the Future. Chris Marker's Travels and Trials, catalog of the Yamagata International Documentary Film Festival (Yamagata, October 10-17, 2013), 2013, 112 p.
[excellent catalogue, bien documenté]



  • en portugais:

[varios], Bestiario de Chris Marker, Lisbonne: Livros Horizonte, 1986, 136 p.




  • en numérique (anglais):
www.chrismarker.org
[site "officiel", incontournable]

Emissions de radio sur Chris Marker

On peut, en parcourant les sites des radios sur le Web, découvrir des émissions consacrées à l'oeuvre de Chris Marker.
Nous proposons ici les principales parues sur les ondes européennes.

  • "Wenn ich vier Dromedare hätte" _ "Si j'avais quatre dromadaires", le 30 juillet 2012, dans la section Diary, sur le site d'Ulrike Haage (en allemand).
  • "Chris Marker (1921-2012)", le 1er décembre 2012, dans l'émission de Matthieu Garrigou-Lagrange "Une vie, une oeuvre", sur France culture. Avec Claude Lanzmann, écrivain, cinéaste, Régis Debray, écrivain, essayiste, Raymond Bellour, historien du cinéma, Arnaud Lambert, cinéaste, auteur de Also known as Chris Marker, Bruno Muel, cameraman, Eric Marty, écrivain, professeur de littérature contemporaine à Paris VII, et Edouard Waintrop, directeur de la Quinzaine des réalisateurs.
  • "Cinéma: le Passé et le joli mai", le 28 mai 2013, dans l'émission d'Arnaud Laporte "La Dispute", sur France culture. Avec Charlotte Garson des Cahiers du cinéma, Alain Spira de Paris Match et Emmanuel Burdeau de Mediapart.
  • "Des histoires dans l'art", le 20 octobre 2013, dans l'émission de David Collin "Le Labo", sur Espace 2 (RTS), avec Raymond Bellour, critique d'art et de cinéma et Samuel Herzog, critique d'art et démiurge.
  • "La Chronique de mercredi" de Jean-Marc LALANNE met à son programme l'exposition rétrospective Chris MARKER au Centre Pompidou à Paris, le 23 octobre 2013, dans l'émission "RenDez-Vous" de France Culture.
  • Emission "Projection privée" de Michel Ciment du 26 octobre 2013, sur France culture, avec Laurent Aknin, de la revue Avant-Scène Cinéma, Jacques Kermabon, de la revue Bref, Vincent Amiel, de la revue Positif, et Bamchade Pourvali, de la revue Vertigo. Chacun des numéros d'octobre de ses revues est consacré à Chris Marker.
  • "Planète Marker", le 26 octobre 2013, dans l'émission d'Elisabeth Lequeret et Sophie Torlotin "Tous les cinémas du monde", sur RFI.
  • "Rouge", le 30 octobre 2013, dans l'émisssion de Marie Richeux "Pas la peine de crier" sur France culture.
  • "Chris Marker: de Quand le siècle a pris forme à Gorgomancy, au Centre Georges Pompidou. Et quelques films en salles." par Jean-Marc Lalanne, le 03 novembre 2013, dans l'émission de Jérôme Garcin "Le Masque et la plume", sur France inter.
  • "Magic Marker", le 04 novembre 2013, dans l'émission "Extérieur nuit", sur Radio Campus Paris
  • "Galaxie Marker", jeudi 07 novembre 2013, dans l'émission Cinéma Song de Thierry Jousse, sur France Musique (accessible jusqu'au 04 août 2016). Avec Etienne Sandrin, co-programmateur de "Planète Marker" au Centre Georges Pompidou, Maroussia Vossen, danseuse et chorégraphe, fille adoptive de Chris Marker, et Rainier Lericolais, plasticien et musicien.

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
      Notes from the Era of              Imperfect Memory                  site officiel (en anglais)


Site web créé avec Lauyan TOWebDernière mise à jour : lundi 17 novembre 2014